Le Solitaire de la Lune

04 décembre 2010

Cadeau Noël

Une idée de cadeau de Noël: Tikal II, un excellent jeu de société!

Posté par ferocias à 07:55 - Commentaires [0]
Tags :

02 décembre 2010

Dernier classement Blogonet de l'année

On peut consulter le Top 100 ICI

Posté par ferocias à 22:11 - - Commentaires [0]
Tags :
03 août 2010

Comment tenir?

Il y a bien longtemps que je ne suis pas venu poster un message sur ce blog.
Des problèmes se posent qui me font réfléchir: il ne semble pas possible par exemple de s'abonner aux commentaires, ce qui est énervant pour Nicolas par exemple.
Je me dis aussi que multiplier les blogs peut être tellement chronophage qu'il n'y a plus de vie réelle ensuite. See Mee m'a mis en garde.
Etre toujours en travaux, entre deux blogs ce n'est pas terrible non plus.
Rester sur un seul blog très thématique n'est pas forcément la solution idéale non plus.
Diversifier?
Peut-être...

Posté par ferocias à 00:12 - - Commentaires [4]
Tags :
06 avril 2010

En retard et pourtant il y a des traditions!

Il est de coutume de rendre la politesse en répondant aux liens faits par les gentils blogs qui ne vous ont pas oublié. Argh, j'ai oublié pour ma part :/
Session de rattrapage! (en même temps ça être rapide ce mois-ci ;) )

Bah !

1

Partageons l'addiction

1

Chez Homer

1



Posté par ferocias à 04:05 - - Commentaires [1]
Tags : , ,
07 mars 2010

Sportez-vous bien!

sport_1Pratiqué avec sérieux, le sport n'a rien à voir avec le fair-play. Il déborde de jalousie haineuse, de bestialité, du mépris de toute règle, de plaisir sadique et de violence ; en d'autres mots, c'est la guerre, les fusils en moins.

George Orwell
sport_2

Posté par ferocias à 08:57 - Commentaires [1]
Tags : ,

02 mars 2010

J'm' Xkiouze.com mais je n'y crois pas

excuseNote2be, Fais mes devoirs,... les sites pour aider les élèves se multiplient et connaissent tous un destin fulgurant: à peine ouverts... ils ferment.
Note2be proposait de noter les profs. C'est amusant parce que, en fait, tous les fonctionnaires sont notés par leur hiérarchie. Les profs sont même notés deux fois: une fois par leur chef d'établissement, une fois par leur inspecteur. le site n'a pas duré. la délation n'a pas bonne presse en France. Cela est dommage, on pourrait par exemple noter les hommes politiques. Hop, j'ai rencontré untel sur le marché eh ben c'était pas terrible, hop j'ai été au meeting d'unetelle hier soir, ça déchirait grave... Ah bah non en fait il y a les élections pour ça.

 

Fais mes devoirs ne mentait pas sur son nom: il s'agissait de faire faire ses devoirs. Je me demande s'il y avait un spécialiste de l'imagologie littéraire, c'est que j'ai une thèse à finir moi! Bon gros buzz : 80.000 visites en 3 heures le jour de l'ouverture et puis... plus rien. Comment un site pourrait-il répondre sans une équipe de centaine de personnes à des milliers de demandes de devoirs? C'est dommage. On pourrait demander à des gens de venir tondre la pelouse, de faire la vaisselle, de s'occuper des devoirs des enfants, de faire à manger, de sortir le chien et la poubelle. Ah ben non en fait il y a le mariage pour cela.

 

Xkiouze propose de donner des excuses pour sécher les cours. Selon l'article du Monde on pourra obtenir des documents comme un "certificat médical", un "certificat de vol [par le commissariat local]", un "certificat de passage de permis", voire un "certificat de décès". On pourrait imaginer des hommes politiques promettant plus de sous, plus de sécurité, plus d'emplois, plus de logements, plus de tout et de rien et qui trouveraient ensuite à pour s'excuser ce genre de site. Ah ben non en fait il y a un premier ministre pour cela.

 

Franchement ça sent le fake à plein nez. Autant noter les profs relevait d'une forme de délation pas forcément répréhensible pénalement, autant la triche pour des devoirs n'est pas punissable par la loi (ce ne sont pas des examens, des concours ou des diplômes), autant la production et la falsification de documents administratifs est réprimée. Rappelons juste l'article 441-7 du code pénal:

 

"Indépendamment des cas prévus au présent chapitre, est puni d'un an d'emprisonnement et de 15000 euros d'amende le fait :

 

 

 

   1° D'établir une attestation ou un certificat faisant état de faits matériellement inexacts ;

 

 

 

   2° De falsifier une attestation ou un certificat originairement sincère ;

 

 

 

   3° De faire usage d'une attestation ou d'un certificat inexact ou falsifié."

 

Je vois mal un site Internet prendre ce risque...

Posté par ferocias à 12:40 - - Commentaires [0]
Tags :
23 février 2010

Les blogueurs IRL

See Mee et Nicolas parlent de leurs expériences de rencontres de blogueurs IRL (dans la vraie vie quoi).
See Mee faisait pour la première fois de ces rencontres que l'on attend avec impatience et angoisse le plus souvent le 20 février. Elle n'a pas encore fait de compte rendu, je ne sais pas ce qu'elle a ressenti mais elle a préparé le terrain avec une suite de billets.

Ma première rencontre IRL d'un blogueur, une blogueuse en l'occurrence, fut amusante. Je discutais avec une amie de tout et de rien et elle m'informe qu'elle tient un blog. Ah bah oui moi aussi. Elle était influente au classement Wikio mais embêtée par des propositions commerciales, des remarques acerbes d'autres blogueuses moins bien classées tout ça. Finalement elle me demandait comment sortir du classement Wikio. Nous n'avons presque plus jamais évoqué les blogs ensemble.

La première (et pour l'instant seule) réunion de blogueurs à laquelle j'ai participé était fort sympathique. C'était la Première rencontre de blogueurs de l'Imaginaire de Sèvres. Je crois que personne n'attendait une rencontre extraordinaire, juste un moment de convivialité entre amateurs de littératures de l'imaginaire. Pas de chichis, un bon repas, des tas de livres à commenter, des habitudes et des manies de lecture et de collectionneurs suffisaient à nous rassembler.

Peut-être que pour les blogs plus intimes ou plus engagés (politiquement ou technologiquement) les enjeux sont-ils différents?

Posté par ferocias à 11:33 - - Commentaires [3]
Tags : ,
08 février 2010

Miossec: Regarde un peu la France

Posté par ferocias à 17:30 - - Commentaires [0]
Tags : ,

Blog , liberté d'expression , média et influence

CC a reçu une lettre.
Une lettre d'un avocat.
Oh pas grand chose, si j'ai bien lu entre les lignes, parce que CC n'a pas dit exactement ce que contenait cette missive, il s'agit de supprimer un commentaire (ce qui par ailleurs peut tout à fait se concevoir, il y a des lois à respecter).
Pour CC, toute ma sympathie et mon soutien.

Les blogs deviendraient-ils influents?
On peut le croire quand on voit la multiplication des procédures.
Il y a peut-être aussi une volonté de mise au pas d'un média qui est pour le moment plutôt du genre incontrôlé et incontrôlable avant même qu'il ne devienne influent pour de vrai.
En revanche quand les grands médias font des bourdes, des erreurs, des commentaires qui se révèlent erronés ou mensongers, il ne se passe rien. Je ne sais pas si l'émission Le Médiateur existe toujours sur France 2 mais c'est (c'était?) l'exception. De l'affaire du petit Grégory à l'affaire d'Outreau, il y a quand même quelques anciens coupables (médiatiquement) qui auraient des choses à dire sur ces écrits qui détruisent une vie.
C'est peut-être pour cela que d'aucuns se tournent vers d'autres sources qui se trouvent juridiquement responsabilisées du fait d'une audience qui se renforce. Et puis, il est plus facile de rappeler à l'ordre un blogueur-une blogueuse forcément isolé-e, ne disposant que de son réseau social. Parce que n'est pas Xavier Bertrand qui veut pour remettre les gens dans le droit chemin!

Posté par ferocias à 08:38 - - Commentaires [4]
Tags : ,
05 février 2010

Twitter , Facebook , les réseaux sociaux et les journalistes

journaliste_twitterEric de Crise dans les médias s'interrogeait sur les journalistes et le réel. J'ai lu son billet aujourd'hui.
Je trouve qu'il y a une certaine résonance avec l'expérience - Huis Clos sur le Net - menée par plusieurs journalistes francophones enfermés dans un gite dans le Périgord ( voir leur blog ). Je ne sais pas si cette expérience a un intérêt réel. Mais je m'éloigne.

Il me semble que la conclusion est connue d'avance quand on est journaliste et qu'on se lance dedans: les medias traditionnels restent incontournables. En même temps je pense exactement la même chose: Twitter et Facebook lus avec assiduité pendant toute une journée ne peuvent remplacer une page d'analyse du Courrier International par exemple. Mais je m'éloigne.

Bon l'autre conclusion qui s'impose c'est que les journalistes n'ont plus le monopole de l'information. En fait, ils ne l'ont jamais eu. Tout au plus pouvaient-ils prétendre au monopole de la diffusion de l'information. En fait, ils ne l'ont jamais eu non plus.Tout au plus pouvaient-ils prétendre au monopole de la diffusion de l'information à une grande échelle. Mais je m'éloigne.

Ce qui est intéressant ce sont les informations retenues par les journalistes naufragés volontaires de l'information:

1/ L'information internationale serait la grande oubliée des twitteriens. Pourtant elle est fort souvent évoquée par ceux que je "followe". Certes ce sont des brèves de 140 caractères mais les évènements iraniens, le séisme à Haïti,... sont bien présents sur Twitter. Je m'étais étonné de la faible place qu'occupait le Honduras au moment où l'ancien président élu était réfugié à l'ambassade du Brésil, franchement sur les grands médias traditionnels qu'elle était la part laissée à la crise hondurienne? Mais je m'éloigne.

2/ Les gens parlent d'eux. Oui, il neige, il fait froid, on entend un bruit bizarre à Lille et on le twitte. Quand on allume sa télévision, il neige tout autant et les routes sont bloquées, il fait tout aussi froid et les faits divers sont tout aussi relayés.Mais je m'éloigne.

3/ La politique se résume à de la "polipeopolisation" (contraction de "politique" et de "people") et à une suite de clashs plus ou moins orchestrés. Les tenues de Carla Bruni n'occupent effectivement jamais la une des médias, les émissions politiques ne sont jamais l'occasion de voir en direct des hommes politiques s'invectiver? Mais je m'éloigne.

Twitter, Facebook et l'ensemble des réseaux sociaux sont à l'image du bruit médiatique (qui n'est pas créé par ces réseaux sociaux).

Quand je lis la conclusion de Benjamin Muller je reste un peu perplexe: "Pour ce qui est d’un enseignement clair et général, je dirais, après cinq jours "d’enfermement", que twitter/Facebook et les médias classiques ne sont pas à opposer. Ces deux réseaux sont complémentaires. En clair, l’un informe, l’autre relaye."

Si l'autre relaye, c'est que les informations données à la base (voir 1/, 2/ et 3/) ont exactement les mêmes défauts: faiblesse de l'intérêt porté à l'actualité internationale dans les médias traditionnels, volonté d'être proche des gens et traitement de la politique qui oublie les idées, les dogmes, les idéologies pour une simple communication.

Mais je m'éloigne.

Source de l'image: La Tribune de Genève

Posté par ferocias à 19:27 - - Commentaires [1]
Tags : , ,